28 avril 2012

Poussières d'étagères… dans quel état j'erre...

Que reste-t-il de nos amours d'adulte naissant, de nos rêves adolescents, de notre innocence d'enfant?

Il est des âges où l'on arrête la fuite en avant, pour regarder derrière. Pour faire le point sur les années passées, et voir la distance parcourue, mais surtout l'ampleur de l'écart entre le point actuel et la droite qui nous était réservée, à défaut de celle que l'on s'était tracée.

De cette époque, me revient ma liberté de pensée, mon émancipation intellectuelle, mon envie de débattre pour le simple plaisir de joutes écrites plutôt que verbales, ma croyance de supériorité. Des erreurs, j'en ai commises. Des erreurs de jeunesses. Des positions campées, argumentées de façon biaisées, avec vigueur mais avec le coeur que seul les personnes insouciantes peuvent avoir. De l'insouciance, c'est bien ce qu'il me fallait à l'époque, pour vivre l'enfance que j'avais quitté trop tôt. J'étais vrai, et si ma façon de penser actuelle est la prolongation naturelle de celle passée, ma façon d'être s'est retranchée dans la carapace confortable fabriquée à une époque où je voulais ne rien ressentir d'autre que les histoires que je me racontais. Un retour au cocon du papillon qui ne veut se brûler les ailes, même pour cette eldorado que l'on appelle la vie.

Repenser à cette jeunesse, et poser ici ces pensées, me fait l'effet d'un retour dans une maison de campagne, que l'on a abandonné depuis longtemps. Les portes et le plancher grincent. Il y a de la poussière sur les meubles, et sur l'étagère des livres qui nous ont fait grandir. On se déplace dans la pénombre jusqu'aux volets. Mais que va-t-il se passer? Va-t-on ouvrir et faire entrer un grand soleil pour découvrir que la bicoque est encore habitable? Ou bien s'apercevra-t-on que le bois y est rongé, qu'au moment où les poutres porteuses viendront t'accueillir d'un doux baiser sur le front?

Posté par Snake11 à 04:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Poussières d'étagères… dans quel état j'erre...

Nouveau commentaire