17 janvier 2007

Fur - Portrait Imaginaire De Diane Arbus

560_67013Fur - Portrait Imaginaire De Diane Arbus:
    Les commencements de Diane Arbus, photographe, revus de façon sublimée dans un portrait imaginaire (ou, comment reprendre le titre en plus pompeux...)

    Diane Arbus est l'assistante de son photographe de mari. Comme toutes les assistantes, c'est elle qui fait tout (préparation des sujets, de la lumière, des appareils...) et le photographe a juste à appuyer sur le bouton, clic-clac-kodek-le-petit-oiseau-qui-sort. Quand elle aperçoit son nouveau voisin, Lionel, affublé d'un masque étrange, elle va être titillée par sa curiosité jusqu'à le rencontrer. Celui-ci va l'emmener faire une drôle de balade dans l'étrange, le bizarre. Vous avez dit bizarre?

    Ce film est une sublimation de la personne de Dee-ane, et non de son travail. Mais on a l'impression de pleins de messages cachés que l'on ne peut comprendre qu'en connaissant le travail de la photographe. On se sent un peu exclut et ça empêche d'apprécier pleinement le film, même si on ne peut nier la beauté de certains plans faits pour être pris en photo. Quelques fois même on a l'impression d'être trop pris par la main, même si c'est magnifique (notamment la montée des escaliers pour aller voir le voisin la première fois).
    Le schéma est plutôt classique: Curiosité-Séduction-Voyage-Amour. Diane est une "femme de" et une "fille de", elle a un secret, celui de son attirance pour l'étrange, pour ce qui sort du commun. Son voisin, Plus qu'étrange va faire ressortir son secret, et elle va être attirée comme un aimant, plus que séduite, par le charme de cet homme. Celui-ci qui capte les désirs de Diane, va lui faire une visite guidée de son monde peuplé de personnages tout droit sortis de Freaks (faut que je le trouve en dvd celui-là!). Puis Diane doit faire le choix entre sa famille et son mari, ou l'homme qu'elle aime et sa passion.
    Après recherches, j'ai appris ce qu'était le travail de Diane Arbus. Elle a fait des séries de portraits d'inconnus pour la plupart), en attachant une préférence pour le bizarre, mêlé tout à la fois de scènes normales. Ca se ressent quand on voit les amis de Lionel. On assiste à des fêtes normales, de personnes hors normes. C'est là que se fait l'hommage à Diane Arbus, dans le ressenti plutôt que dans l'histoire. On ne la voit pas photographier. Pas une seule fois je crois...

    Faut avouer que du côté histoire d'amour, le film n'est pas exceptionnel. Sympa, mais pas grandiose. Le côté hommage, c'est dommage, s'adresse surtout à un public qui connait l'oeuvre de la photographe. Alors, pourquoi aller voir ce film? Pour les acteurs, et c'est amplement suffisant. Robert Downey Jr est superbe, comme toujours, entre deux cures de désintoxication. Très Jean Marais. Par contre on est un peu déçu à la fin...
pg01_03_fur    Et que dire de l'actrice principale... Admirable, Extraordinaire, Magnifique, Superbe, Délicieuse, Elégante, Gracieuse, Merveilleuse, Parfaite, Splendide, Remarquable, Grandiose, Sublime, Grande... Magnifique femme, actrice parfaite. Une de ces personnes qui même si le film semble destiné à couler, peut réussir à luimaintenir la tête hors de l'eau. Bon, pour le coup, là, c'est un rôle qu'elle a déjà eu: la femme qui s'assume de plus en plus. La femme débordée par ce qu'on attend d'elle, et qui peu à peu, va apprendre à agir pour elle-même. Donc elle déroule. Et même si ça fait un peu déjà vu, ben on tombe quand même sous le charme. Mais attention! Pas touche! C'est MA Nicole!

Posté par Snake11 à 01:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Fur - Portrait Imaginaire De Diane Arbus

Nouveau commentaire